Le concept

Stig Leander au sujet du berceau

« Le berceau Leander est un berceau qui ne repose pas sur le sol. Je l’ai créé de façon à pouvoir le suspendre au plafond. Quatre sangles se réunissent à un point, à savoir un crochet au plafond ou un trépied spécialement conçu pour le berceau.

L’idée m’est venue lorsque ma belle-sœur a eu des jumeaux et qu’il était difficile pour elle de s’occuper des deux enfants en même temps. J’ai découvert qu’en suspendant un berceau à un seul point, il était facile de bercer un enfant d’un léger coup d’épaule tout en tenant l’autre enfant.

Le fait de suspendre le berceau lui permettait non seulement de le basculer de part et d’autre mais aussi de produire des mouvements calmes et libres, semblables aux mouvements qu’a pu ressentir l’enfant dans le ventre de sa mère. De plus, le berceau est facile à mettre en mouvement. Il est conçu pour sensibiliser l’enfant à son corps, pour qu’il comprenne qu’il peut faire bouger le berceau.

La liberté avec laquelle le berceau se déplace permet de stimuler le sens de l’orientation de l’enfant. Le sens se trouve dans l’oreille interne et il est capital pour notre équilibre. Il nous indique la position de notre corps par rapport à l’entourage ainsi que la direction et la vitesse ; par exemple, nous savons où nous devons nous positionner pour attraper un ballon. Il permet aussi au cerveau de faire un tri de nos impressions de manière à pouvoir mieux nous concentrer.

Le sens de l’orientation contribue également à renforcer les muscles du corps associés à l’équilibre. Si le sens est mal développé, l’enfant a des difficultés à s’asseoir sur une chaise et peut avoir des problèmes de concentration lors de l’apprentissage. »